Porter plainte :

un geste constructif pour mettre
en lumière une situation problématique

Back

L’attente

Être insatisfait des délais d’attente est une raison valable pour porter plainte.

L'attente, un objet de plainte ?

L’attente est partout dans le système de santé. Bien qu’il soit attendu que les services ne peuvent pas être offerts de manière instantanée, certaines situations, lorsqu’elles dépassent ce qui est raisonnable ou convenu, peuvent justifier une plainte.

Chaque personne a une compréhension différente de ce que signifie une attente raisonnable. Cela dit, le Ministère de la Santé a des objectifs précis en ce qui concerne chaque procédure. Pour éviter les surprises, posez directement des questions au personnel au sujet des normes ministérielles qui balisent l’attente pour avoir accès au service dont vous avez besoin. En ayant ces informations, vous serez en mesure d’évaluer ce qui constitue une attente raisonnable ou non.

Exemples concrets

Jérémie est à l'urgence

Jérémie est tombé de son vélo et s’est blessé au bras. Il n’arrive plus à le bouger. Jérémie croit avoir le bras cassé et il se rend à l’urgence. Il attend plus de 10 heures. Bien que cette situation ne soit pas inhabituelle, Jérémie trouve inacceptable d'avoir attendu aussi longtemps dans la souffrance. Quelques jours plus tard, Jérémie appelle le CAAP – Laval. On le rassure : ce n’est pas parce qu’une situation est courante qu’elle est acceptable!

Tania attend une évaluation de la DPJ

Tania, 12 ans, a des comportements sexuels troublants à l'école, qui a fait un signalement au DPJ il y a plus d'une semaine. Pour ce type de cas, les normes ministérielles exigent une intervention dans les 5 jours suivant la rétention du signalement et un maximum de 3 semaines pour l'assignation du dossier à un intervenant. Même si le DPJ explique les raisons du retard à l'école, la plainte est une possibilité à considérer, car le bien-être de Tania est compromis par cette attente.

useful links

Prévention suicide:

Ligne d’intervention auprès des personnes suicidaires ou de leurs proches.

SOS Violence conjugale: 1 800 363-9010

Service d’accueil, d’évaluation, d’information, de sensibilisation, de soutien et de référence aux victimes de violence conjugale et leurs proches.

Commission d’accès à l’information du Québec : 1 888 528-7741

Les demandes d’accès au dossier médical ne font pas partie du mandat du CAAP – Laval.

Commission des droits de la personne: 1 800 361-6477

Si vous êtes victime d’exploitation ou si vous croyez qu’un proche en subit.

Le Barreau du Québec

Ligne agression sexuelle: 1 888 933-9007

Ligne d’écoute, d’information et de référence destinée aux victimes d’agression sexuelle et leurs proches.

DIRA Laval: 450 681-8813

Service d’accueil et d’accompagnement pour les personnes de 50 ans et plus victimes d’abus, de violence ou de négligence.

Ligne Aide Abus Aînés: 1 888 489-2287

Ligne d’aide destinée aux aînés qui subissent des abus ou à leurs proches.

Ministère de la Justice

Éducaloi