Porter plainte :

un geste constructif pour mettre
en lumière une situation problématique

Back

Histoire de cas – L’organisation et la disponibilité des ressources

Marcus a subi une opération suite à un accident de ski. Lorsqu’il se réveille suite à sa chirurgie, il constate qu’il est très limité dans les mouvements de ses bras. Il a ainsi besoin d’aide pour plusieurs gestes du quotidien, dont manger. De plus, étant atteint de diabète de type 1, il a besoin d’un menu adapté.

Dès que son premier repas arrive, Marcus constate qu’il y a un problème. Il mentionne aux infirmiers que le repas qu’on lui a servi semble être le menu régulier plutôt que le menu adapté aux personnes diabétiques. On finit par lui apporter le bon repas, mais le préposé demandé pour l’aider à manger arrive très en retard. La même situation se reproduit plusieurs fois durant son séjour.

Marcus est conscient que le personnel est débordé et que les employés opèrent avec des effectifs réduits. Bien qu’il comprenne la situation, il trouve difficile de devoir refuser des repas ou les retourner. Il n’est pas habitué à être dépendant des autres et trouve exigeant de devoir continuellement insister auprès du personnel soignant pour avoir de l’aide pour manger. Il remarque aussi que les longs délais entre ses repas affectent sa glycémie et que de régulièrement devoir manger sa nourriture froide nuit à son moral. Plusieurs membres du personnel de l’hôpital s’excusent à Marcus à propos des erreurs de menu et des délais. Toutefois, Marcus soupçonne un problème dans la façon d’organiser les repas et leurs distributions puisque le problème se répète jour après jour, particulièrement pour le repas du soir.

Pour cette raison, Marcus se demande si une plainte est justifiée dans un cas comme le sien et il appelle au CAAP – Laval pour plus d’informations.

Notre conseillère écoute la situation de Marcus et valide pourquoi celui-ci désire faire une plainte. Elle lui rappelle que déposer une plainte est un geste constructif. Afin de régler la situation et éviter qu’elle se répète, le problème doit être connu de l’administration de l’hôpital et faire l’objet d’une enquête.

Dans son cas, l’organisation et la disponibilité des ressources constituent un objet de plainte recevable.

useful links

Prévention suicide:

Ligne d’intervention auprès des personnes suicidaires ou de leurs proches.

SOS Violence conjugale: 1 800 363-9010

Service d’accueil, d’évaluation, d’information, de sensibilisation, de soutien et de référence aux victimes de violence conjugale et leurs proches.

Commission d’accès à l’information du Québec : 1 888 528-7741

Les demandes d’accès au dossier médical ne font pas partie du mandat du CAAP – Laval.

Commission des droits de la personne: 1 800 361-6477

Si vous êtes victime d’exploitation ou si vous croyez qu’un proche en subit.

Le Barreau du Québec

Ligne agression sexuelle: 1 888 933-9007

Ligne d’écoute, d’information et de référence destinée aux victimes d’agression sexuelle et leurs proches.

DIRA Laval: 450 681-8813

Service d’accueil et d’accompagnement pour les personnes de 50 ans et plus victimes d’abus, de violence ou de négligence.

Ligne Aide Abus Aînés: 1 888 489-2287

Ligne d’aide destinée aux aînés qui subissent des abus ou à leurs proches.

Ministère de la Justice

Éducaloi